Pas de nouveau cas d’Ebola enregistré

www.minisanterdc.cd

Taille police

SCREEN

Profil

Mise en page

Style du menu

Cpanel
Erreur
  • JFolder::folder : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : templates/ja_t3_blank/themes

Pas de nouveau cas d’Ebola enregistré

Depuis le 23 septembre, aucun nouveau cas de la maladie à virus Ebola n’a été enregistré.  Ce qui montre déjà que la maladie est sous contrôle même si l’on ne parle pas encore de l’éradication, car il faut attendre 42 jours après le dernier cas enregistré.

Pour le ministre de la Santé publique, le Dr Félix Kabange Numbi qui revient pour la 3ème  fois de Lokolia, épicentre de l’épidémie dans la province de l’Equateur, cela est  un signe très encourageant qui montre que la RDC est en voie de contrôler l’épidémie, grâce au leadership du Président de la République et de l’appui très significatif de tous nos partenaires.

Au 06 octobre 2014, la RDC a notifié un total cumulé de 71 cas dont 15 suspects, 26 probables et 30 confirmés. Parmi les 30 cas confirmés, 17 sont décédés, 0 en hospitalisation et 13 guéris. Le nombre cumulé de décès est de 43 dont 0 suspect, 26 probables et 17 confirmés, faisant un taux de létalité global de 60,5%.

Depuis le 23 septembre, la RDC n’a donc pas notifié un nouveau cas. Et ses efforts ont été salués par le  Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations unies pour la Stabilisation du Congo, Martin Kobler et par le Représentant de l’OMS en RDC, le Dr Joseph Waogodo Caboré qui ont effectué avec le ministre de la Santé publique une mission d’évaluation et surtout d’encouragement à tous ceux qui travaillent pour endiguer cette épidémie à Lokolia, Djera, Boende et Mbandaka dans la province de l’Equateur.

« La RDC n’a jamais été aussi proche de la fin de son épidémie » fait savoir Martin Kobbler. Avant d’ajouter « nous sommes ici pour marquer notre solidarité et fournir notre appui aux efforts du gouvernement et de la population dans l’engagement et la détermination à vaincre cette redoutable maladie en si peu de temps. Toute la famille des Nations unies   à savoir l’OMS, l’UNICEF, le PAM, l’UNFPA et les ONG internationales telles que MSF, sont avec vous. Nous allons continuer à vous appuyer et à vous motiver ».

Les signes encourageants dans la gestion et le contrôle rapide de cette épidémie, fait savoir pour sa part, le représentant de l’Oms en RDC, doivent également nous inciter à rester vigilants et à intensifier la surveillance épidémiologique. C’est cela qui nous permettra de détecter d’autres pathologies à temps et d’organiser la riposte, afin de mieux protéger l’ensemble des populations de la RDC.

Auparavant, le ministre de la santé publique qui a loué les efforts, le volontarisme et la résilience consentis par les populations des villages touchés par l’épidémie d’Ebola,  a plaidé pour que tout le secteur de Djera soit transformé en véritable îlot de développement, à l’exemple des projets à impact visible appuyant les initiatives de développement des localités de l’Est de la RDC après la fin de la guerre.

Pour le Dr Felix Kabange Numbi, la maladie à virus Ebola, dans la zone de Santé de Boende, a été une véritable guerre qu’il fallait terminer rapidement.

Blandine Lusimana T.